III. LE ROLE PROPRE DE L'INFIRMIER (ERE)

III.1 SURVEILLANCE ET SOINS

Þ Attendre environ 6 semaines avant l'utilisation de toute nouvelle fistule ou prothèse (les ponctions trop précoces font courir le risque d’hématome periveineux, source de sténoses pouvant compromettre l’avenir de la fistule ou de la prothèse).

Contrôle du respect des règles d’hygiène, lavage du bras avant la dialyse.

Palpation de la fistule ou de la prothèse avant de ponctionner, afin de repérer le thrill.

Auscultation au stéthoscope du thrill si la fistule est récente ou non palpable.

Déplacement des sites de ponction sur tout le trajet de la fistule ou de la prothèse.

Eviter de piquer dans une zone avec hématome.

Piquage en uni-ponction de préférence en présence d'un gros hématome

Désinfecter le site de ponction choisi.

Après une ponction avec hématome : laisser de préférence l'aiguille en place. Repiquer en amont s'il s'agit de l'artère et en aval s'il s'agit de la veine.

TECHNIQUE DE PONCTION DES FISTULES

Ne pas piquer l'aiguille artérielle trop près de l'anastomose (environ 3 - 4 cm au- dessus).

Le point de ponction veineux doit se situer au moins 6 à 7 cm au-dessus du point de ponction artériel.

Piquer l'aiguille avec le biseau vers le bas.

TECHNIQUE DE PONCTION DES PROTHESES

L'aiguille artérielle peut être orientée dans le sens, ou contre le flux circulatoire.

L'aiguille veineuse, par contre, doit toujours être orientée dans le sens du flux sanguin.

Etirer la peau permet ainsi de la perforer avec le biseau de l'aiguille dirigé en avant, la ponction étant effectuée avec un angle de 45o pour favoriser l'hémostase.

Un angle de ponction plus petit altererait la prothèse, un angle plus grand augmenterait le risque de perforation.

Maintenir le même angle pendant la progression de l'aiguille au travers de la prothèse. Dès que le flux sanguin apparaît, appliquer l'embout de l'aiguille contre la peau, tout en enfonçant totalement l'aiguille.

CORRECT

FAUX


EN FIN DE DIALYSE :

Percevoir à la palpation le thrill lorsque les tampons compressifs sont posés en fin de dialyse, sinon les desserrer.

Faire une pression douce avec 2 doigts, relâcher la pression très doucement. Dès l’arrêt du saignement spontané, mettre sur les points de ponction le pansement de contention simple.

Informer le patient de l’heure à laquelle il peut enlever le pansement ( environ 6 h après la dialyse.)
Abords vasculaires Home page